Doomboy

Publié le par ZorgBlog

doomboy-bd-volume-1-simple-28049D. est un adolescent assez solitaire. Pourtant il a deux amis qui lui sont fidèle, Sepelium, son meilleur pote et Elsy la petite chienne de sa petite amie Anny qui vient de mourir. Complètement effondré par cette disparition, il se réfugie dans la musique Rock en passant une audition pour intégrer un groupe. Mais là encore, il connaît une grosse désillusion en se faisant virer par le leader, Rick, qui estime qu'il n'a aucun talent, ce qui déclenche une bagarre très violente à grand coups de guitares dans les dents. 

Inconsolable et ressentant un vide immense depuis la disparition d'Anny, D. décide qu'à partir de maintenant il ne jouera de la guitare que pour Anny, devant l'océan. Il essaie, grâce à un émetteur radio, et avec l'aide Sepelium d'envoyer sa musique vers sa bien aimée, par-delà les nuages. Il se met alors à jouer des rifs endiablés, sans savoir que toute la ville capte sa musique.

Une légende commence à naître tout doucement, et tout le monde aimerait savoir qui est ce musicien connu sous le pseudo de Doomboy qui inonde les ondes de sa musique unique et envoûtante.

 

[Extrait] "-Salut m'man.

 -D., assieds-toi, j'ai quelque chose à te dire.

 -Quoi ?

 -La mère d'Anny a appelé...

  Elle ne s'est pas réveillée à l'hôpital...Je suis désolée."

 

Doomboy est l'oeuvre d'un auteur Mexicain, Tony Sandoval. Un auteur à qui l'on doit également Nocturno (en 2 tomes) ou Un regard par-dessus l'épaule. Avec Doomboy, l'auteur aborde à nouveau un thème qui lui est cher, la mort. Ici c'est celle d'Anny, la petite copine de D., disparue bien trop tôt et qui laisse un vide immense dans la vie du jeune garçon. Un vide que l'auteur illustre en représentant D avec un trou dans le corps.

Mais Doomboy n'est pas un récit aussi triste qu'il n'y parait, car l'album raconte essentiellement une histoire d'amour avec un grand "A", et le fait que D. ne puisse exprimer ses sentiments qu'en jouant sa musique, se révèle très touchant.

Graphiquement, le trait parait simple, mais Dieu que c'est beau. Tony Sandoval nous en met plein la vue avec ces couleurs, ces représentations oniriques et ces doubles pages à tomber.

Doomboy est une réussite à tous points de vue. Le récit peut paraître un peu léger, certes, mais le sujet est traité avec une telle maestria, que j'en suis resté bouche bée.

Une BD que j'ai découvert grâce à Lunch du site Ben dis...! et franchement, pour moi, c'est l'un de mes coups de coeurs de cette année 2011, c'est juste excellent.

 

doomboy-bd-volume-1-simple-28049Doomboy

De Tony Sandoval 

Edité par les éditions Paquet / 2011 

Planches: 128

9782888904380.pt01doomboy02

Publié dans Paquet

Commenter cet article

fanfan 29/11/2011

je me laisserai bien tenté!

Yaneck Chareyre 29/11/2011

Complètement d'accord avec toi, Nico, c'est vraiment un très chouette album, qui m'a conquis moi aussi. Je me réserve pour la première place de l'année dans mon coeur, j'ai encore à lire Les
ignorants, dont j'attends le plus grand bien. Et Portugal, que je ne désespère pas de lire aussi ^^

Lunch 30/11/2011

J'ai aussi beaucoup aimé le Atar Gull, Urban T1, Garance et Shä & Salomé. Et puis surtout, n'oublions pas Elmer (novembre 2010, potentiellement - mais limite - sélectionnable pour Angoulême
cette année).
J'ai Aâma et Habibi à lire qui me semblent aussi excellents, de même, pourquoi pas, que le second volet de Château l'Attente ou le Blast T2 que j'ai pas encore lu non plus ^^

Fan de BD 07/01/2012

ayé je l'ai acheté! il ne reste plus qu'a trouver le temps de le lire

Fan de BD 07/05/2012

merci de m'avoir fait decouvrir cet album!