Soleil

Mardi 25 janvier 2 25 /01 /Jan 08:00

9782849464229FS[1]Les Puissances sont les premières à avoir peuplé la Terre. Lorsque l’Homme apparut, il suscita parmi elles passion et division. Toutes choisirent alors de prendre forme physique : Dragons, Géants, Anges, Sirènes et Fées. Vint alors le temps des combats, des guerres intestines…
Aujourd’hui, mille ans ont passé, les Géants ont disparu, les Dragons ont survécu, les Sirènes se sont retirées au fond des océans, les Anges et les Fées ne sont plus que des mythes. Mille ans ont passé, et les Fils de la terre ont fini par fonder le plus grand des royaumes.
Pour eux, les Puissances ne sont plus que des légendes… Mais les Dragons sont sortis de leur repère… Un nouvel âge s’annonce : est-ce la fin ou le début de la servitude ? [résumé éditeur]

 

Kiriel, chevalier du royaume des fils de la terre galope vers la capitale pour être marié à Lérine, fille du roi Garantiel d'Anoroer. Sur la route il s'arrête dans un petit village pour y prendre au passage son ami, Delorn, pas franchement réjouit d'aller faire le beau dans la cité. Ce mariage n'est pas forcément accepté de la même manière dans le royaume et pour beaucoup le fait que le roi puisse marier sa fille à un roturier est difficilement acceptable.

D'ailleurs le prince Vériel refuse d'assister à la cérémonie. Ce mécontentement s'ajoute à la tension grandissante dans le pays depuis quelques temps. A l'est du royaume des fils de la terre, une forme de rébellion s'organise et le soir de la noce une cohorte postée non loin du château se fait décimer par d'étranges guerriers masqués. Dés qu'il apprend la nouvelle, Garantiel d'Anoroer demande à Kiriel de rendre visite au prince de Vériel pour jouer les médiateurs...

 

Dans son approche de l'héroic fantasy, Servitude se rapproche grandement des codes utilisés dans le seigneur des anneaux, qui eric+bourgierreste la référence du genre pour de nombreuses personnes. Dans Servitude le scénario est tout aussi complexe que la saga de JRR Tolkien et la préface qui vous décrit l'histoire et la géographie du royaume des fils de la terre vous perd plus qu'il ne vous rend service.

Mais rassurez-vous, votre lecture n'en sera pas plus gênée que ça, il faudra juste y revenir de temps en temps pour bien comprendre la géographie et la géopolitique de ce monde.

Le scénario de Fabrice David (zodiac killer) est réellement excellent et bien construit. On sent que le récit à été pensé, réfléchit et cette maturité est encore plus visible dans le tome 2, un album axé entièrement sur le peuple de samouraï Drekkar, qui permet à l'auteur d'asseoir encore un peu plus le contexte dans lequel se déroule l'intrigue.

 

Servitude est une magnifique fresque médiévale dont la narration est captivante, malgré la masse d'informations qu'il vous faudra ingurgiter (A ce sujet, le tome 2 possède un glossaire bien utile).

Ce que j'ai le plus apprécié finalement, c'est la manière avec laquelle Fabrice David à su distiller tout au long des pages les codes de l'héroic fantasy sans en faire des tonnes. Je veux dire qu'ici vous n'aurez pas à chaque page des dragons, des magiciens ou des nains agressifs armés de haches énormes. Dans Servitude tout est subtil et vous aurez bien du mal à comprendre que vous êtes vraiment dans une série d'héroic fantasy avant la fin du premier tome (bien qu'il y ait quelques indices quand même ^^).

La qualité du scénario est porté par la qualité du dessin d'Eric Bourgier (live war heroes). Un graphisme soigné, détaillé aux teintes sépia tout à fait séduisantes.

 

Jetez-vous sur cette série qui ne compte pour le moment que deux tomes. A ce propos, le défaut de servitude est assurément son rythme de parution, environ un album tout les 2 ans...c'est long ! Mais si l'on se réfère à cette règle le troisième album ne devrait plus tarder. Parfois il faut savoir attendre 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

9782849464229FS[1]

servitudeT2drekkars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Servitude

1.Le chant d'anoroer

2.Drekkars

  

Scénario: Fabrice David

Dessin:Eric Bourgier

Editeur: Soleil/2006-2008

Planches: 48

 

>> Les 6 premières planches du tome 1 sont disponible sur le site de Soleil production

>> Une interview d'Eric Bourgier sur sceneario.com

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

servitude1

 


Par ZorgBlog - Publié dans : Soleil - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 18 janvier 2 18 /01 /Jan 08:00

chospTee ville est l'île la plus glamour du monde, et c'est en outre le siège de la plus grande chaîne de cinétélévision. Tous ses habitants sont des acteurs, des réalisateurs et autre people rivalisant de gloire. Même son gouverneur est une star mythique du grand écran, marié à la plus belle des actrices !

Dans ce paradis de beauté et de luxe, une note détonante résonne avec force: Chosp, le fils du gouverneur, est extrêmement laid ! Si laid qu'il n'est probablement même pas humain.

Avec son amie Melody, Chosp va se lancer dans la plus grande des aventures: découvrir le mystère de ses propres origines. [quatrième de couverture]

 

Depuis le succès de Sky Doll (série en 3 tomes seulement, pour le moment), Alessandro Barbucci s'est forgé une bonne petite réputation. Et on ne l'arrête plus, il participe à de nombreux projets comme les chroniques de Sillage, Monster Allergy ou encore, plus récemment, Lord of burger.

Toutes ces séries sont en cours, c'est dire si le monsieur ne chôme pas, et l'on peut même annoncer que depuis quelques années l'Italien est devenu le porte drapeau du Manga à l'européenne.

 

Cette fois il nous présente son nouveau héros, Chosp. Un personnage qui fait tâche, avec ses écailles, 24329 ses deux petites cornes et sa queue, dans le monde aseptisé de Tee. Mais il est terriblement attachant et tout à fait anticonformiste (un trait de caractère que j'apprécie ^^).

Tee ville à été créé par Alessandro Barbucci comme une vision satirique du monde qui nous entoure et il en a profité pour introduire de nombreuses allusions à des oeuvres ou des références très connues.

Vous allez rencontrer Shwarzi dans son rôle de gouverneur, la Delorean de retour vers le futur, des clins d'oeil à Mars Attack, James Bond, au monde du catch, etc...Bref, les inspirations sont nombreuses et vous l'aurez compris cette BD mise sur l'humour. Mais on a aussi envie de connaître réellement  les origines de Chosp ! est-il un humain ou pas !

Le scénario ne va pas révolutionner le genre c'est sûr, mais force est de constater qu'à la fin de ce tome 1, on aimerait bien enchaîner le suivant.

 

En ce qui concerne le dessin, il n'y a rien à dire, ce style manga qui n'est pas sans rappeler les Dr Slump (Akira Toriyama) de mon enfance, colle parfaitement à l'esprit déjanté du héros. La mise en couleur est vraiment bonne, et du coup, pourquoi l'avoir limitée à quelques pages ? J'ai pas compris, mais ça aurait été pas mal d'avoir un album entièrement en couleur, non ?

 

En tout cas voilà une BD légère, fraîche, sympa, à découvrir tranquillement.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

chospChosp

1.Le pouvoir aux moches

  

Auteur: Alessandro Barbucci

Editeur: Soleil/2010

Planches: 126

 

 

 

 

 

>> Le blog d'Alessandro Barbucci

>> Allez voir l'excellente émission Roadstrip de Davy Mourier où l'on découvre la vie hallucinante d'Alessandro Barbucci.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

chosp-extrait
 ChospSoleil-74

4-5web

Par ZorgBlog - Publié dans : Soleil - Communauté : Planète BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 août 4 12 /08 /Août 08:00

entete dernier mohican

1757, État de New-York. Français et anglais se battent pour l’appropriation des territoires indiens. Au cœur de cette guerre, un jeune officier anglais, Duncan Heyward, est chargé de conduire deux soeurs, Cora et Alice Munro jusqu’à leur père. Victimes d’une embuscade, les deux jeunes femmes et leur escorte sont sauvées par Hawkeye, un européen élevé par le Mohican Chingachgook, et son fils Uncas, qui acceptent de les escorter jusqu’à leur destination...[descriptif éditeur-soleil]

 

Chroniques-2010 7645Autant le dire tout de suite, cette version du dernier des Mohicans vous laisse un goût étrange. Ce n'est pas vraiment une BD, disons que ce n'est pas construit comme une BD classique. Le terme de roman graphique (un terme à la mode ^^) irait plutôt bien à cet album qui nous présente une succession de peinture réalisées par Cromwell, toutes plus magnifiques les unes que les autres, et c'est là le point fort de cette oeuvre.


Car côté scénario, sans être vide ni inintéressants, je dois l'avouer, j'ai éprouvé des difficultés à lire ce livre. Le tout manque de liant, et je me suis surpris à revenir quelques fois en arrière pour mieux comprendre ce que je lisais, et ainsi mieux situer les personnages et leur rôles respectifs (la fatigue des vacances ? lol). Une difficulté liée certainement au choix de Cromwell d'illustrer son texte par de grandes fresques, plutôt que par des cases.

 

Un album qui vaut le détour quand même, ne serait-ce que pour la qualité des peintures de Cromwell.

 

N.D.R: Je vous renvoie vers l'émission "un monde de bulles" dans laquelle il y a une interview de Cromwell qui explique comment cet album à  marqué sa vie et où l'on peut apercevoir en arrière plan quelques unes des peintures somptueuses qui sont à l'origine de cette BD pas comme les autres...A visionner.


Chroniques-2010 7631Chroniques-2010 6806Chroniques-2010 7632Chroniques-2010 7642


Par ZorgBlog - Publié dans : Soleil - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 27 septembre 7 27 /09 /Sep 19:00
Sinbad
2. La griffe du génie


Scénario: C.Arleston, A.Alwett
Dessin: P.Alary
Editeur: Soleil
Dépôt légal: août 2009









Echap­pé de peu à Tu­ra­bah, Sin­bad, mal­gré les ins­tru­ments ma­giques dont ses aven­tures l'ont pour­vu, ne pour­ra pas se dis­si­mu­ler au flair d'Azna. Rat­tra­pant son gi­bier, pour le compte de la puis­sante ma­gi­cienne, celle-​ci sera fi­na­le­ment vic­time des charmes de ce héros à la mo­rale va­cillante. Et grand bien lui fera, car elle pour­ra enfin s'af­fran­chir du lien ma­gique qui la liait à sa maî­tresse. Ac­com­pa­gné de cette pan­thère qui peut se trans­for­mer en femme (et non l'in­verse, notez bien), Sin­bad en­tre­prend de re­joindre Bag­dad. En effet, il est tou­jours à la re­cherche de ses pa­rents et sa seule piste est le col­lier qu'il a vu dans le re­flet que lui ren­voya le Cra­tère d'Alexan­drie. Peut-​être les joaillers de la grande cité sau­ront-​ils le ren­sei­gner. Il ne sera pour­tant pas à l'abri, car les mes­sa­gers de Tu­ra­bah par­viennent à le lo­ca­li­ser et à lui ino­cu­ler une peste bu­bo­nique plu­tôt salée, qui man­que­ra de si­gner la fin de ses aven­tures.

Sinbad est une excellente série, certes tous publics, respectant tous les codes de la BD d'aventure, (le héros, la quête, la so
rcière maléfique et un génie manipulateur) mais une excellente série quand même. L'humour et l'action sont encore au rendez-vous dans un décor envoûtant des milles et une nuit parfaitement retranscrit par Pierre Alary. Certaine planches sont vraiment impressionnante dans le découpage.
En tous cas, un bel album qui vous fera passer un bon moment, et à la fin duquel vous aurez envie d'enchaîner le troisième tome "Les ombres du harem"...qui n'est pas encore sorti ^_^




Par ZorgBlog - Publié dans : Soleil - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 2 décembre 2 02 /12 /Déc 10:00

L'assassin royal, T1: Le bâtard


Scénario: Jean-Charles Gaudin; Dessin: Laurent Sieurac

Editeur: Soleil

 

Fitz est un jeune garçon de sang royal mais qui est de lignée impure. Le vieillard qui s'occupe de lui depuis 6 ans décide de l'amener à Castelcerf, là où vit le père biologique de l'enfant: le prince Chevalerie.
Fitz est reconnu par le prince Vérité (le frère du prince Chevalerie) et décide de confier l'éducation du garçon à Burrich (responsable des écuries). C'est lui qui nommera l'enfant, Fitz.
Fitz passera sa première nuit à l'étable dans laquelle il fera preuve d'une certaine empathie à l'égard d'une chienne (Renarde) et de son chiot (Fouinot), un don qu'il partage avec beaucoup d'animaux.
Il va alors recevoir une éducation princière et est confié à Umbre, un personnage énigmatique qui va lui enseigner l'art de l'assassinat afin de protéger les intérêts du royaume...
Mon avis:
Avec "l'assassin royal", les éditions Soleil crée une nouvelle collection "Cherche futurs" basée sur l'adaptation des grands romans d'héroic-fantasy. On débute donc avec l'adaptation des romans de Robin Hobb du même nom créés en 1995.
Le scénario est sympa, mais l'histoire tarde à se lancer dans ce premier album. Peu d'action mais ce n'est que le début de l'apprentissage de Fitz. Espérons que les prochains tomes seront plus rythmés.
Les dessins de Laurent Sieurac sont de bonne facture mais je trouve les visages des personnages un peu fades. Voilà donc un album agréable mais qui attend une suite plus mouvementée.
Site de l'éditeur: http://www.soleilprod.com/
Couverture et planche © Soleil production
Par ZorgBlog - Publié dans : Soleil - Communauté : Bibliophile et bédéphile
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés