Cornélius

Mercredi 13 juillet 3 13 /07 /Juil 07:00

DeathClub Après avoir dévoré le somptueux Pinocchio ou encore les savoureux Smart Monkey et autres Monsieur Ferraille, je vous conseille fortement de faire une halte au Death Club. Une sympathique invitation de Mister Winshluss à contempler un univers morbide et ironique qui le fascine au plus haut point.

La couverture en est un excellent exemple. N'est-il pas merveilleux de voir de jolies petites têtes blondes prendre du plaisir à jouer au tennis avec une grenade...dégoupillée, cela va de soi. Une partie arbitrée par la grande faucheuse elle-même, personnage omniprésent de ce livre.

 

Lire un album de Winshluss me met généralement de bonne humeur et c'est encore le cas pour ce recueil d'histoires. Non pas que je sois quelqu'un aux tendances suicidaires, bien au contraire, je suis joyeux et plein de vie...mais j'aime ce monde noir, morbide et pourtant si drôle que Winshluss réussit à créer au travers de ces planches sans dialogue. Il est même passer maître dans cet exercice qui consiste à raconter une histoire muette. Et pour cela il s'appuie sur sa maîtrise du cadrage et du découpage qui rend l'ensemble tout à fait lisible et fluide. Quant au dessin à proprement dit, l'auteur à su modifier intelligemment le graphisme pour s'adapter aux différents récits, passant d'un trait bien gras, chargé à un style plus aérien, minimaliste ou encore réaliste.

Le tout forme un bel album réédité avec le talent qui caractérise l'excellente maison d'édition Cornélius. On notera l'ajout d'un petit poster bien sympa et humoristique qui finit de nous convaincre de la qualité de cette édition.

 

Dans Welcome to the death club, vous croiserez une multitude de personnages humains ou pas dans une dizaines de petites histoires macabres, noires et vraiment drôles.

Winshluss nous gratifie d'un album (un de plus!) époustouflant, digne successeur des Idées noires de Franquin. Si vous aimez rire de tout cet album est fait pour vous. 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

DeathClubWelcome to the death club


Auteur: Winshluss

Editeur: 6 pieds sous terre/2002 (Cornélius/2010 pour la présente édition)

Planches: 41 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  deathclub1  blog-death club2

blog-death club1

Par Nico - Publié dans : Cornélius - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 28 février 7 28 /02 /Fév 11:45
entete smart monkey
Je le dis dés le début de cette chronique: j'adore Winshluss!!
Après l'excellent Pinocchio, je ne suis pas déçu d'avoir lu Smart monkey. Avec le recul, on se dit que cet album était un prémice, et Pinocchio l'aboutissement d'un style avec l'ajout de couleurs et la quasi absence de dialogue.
Winshluss à le goût de la synthèse et il ne lui faut pas plus d'une centaine de pages pour donner sa version très personnelle de l'évolution humaine.
Car c'est bien de cela dont il est question dans cette BD, le décorticage des théories Darwiniennes au travers des aventures épiques d'un primate décidément pas comme les autres.
Le petit singe malicieux représente l'évolution, il incarne la supériorité du cerveau dans un Paléolithique dominé jusque là par la loi du plus fort.
Cet album à été construit en deux parties, la première se déroulant aux Paléolithique donc, et la seconde appelé "Épilogue" qui elle se déroule dans un monde très contemporain, début XX ème, fin XIX ème, dont le personnage principal est Le Vicomte Lacloche de Vallombreuse. Un aventurier dandy qui va apprendre à ses dépends que les plus faibles finissent toujours par mourir les premiers.

smartmonkey01vUn épilogue qui vient mettre un point final à un album sarcastique, remplis d'humour noir. Winshluss maîtrise totalement l'art de raconter sans bulles. Le découpage des planches (6 cases par 3) est loin d'être original, mais il est tellement lisible, clair et rythmé, qu'il est impossible d'en vouloir à Winshluss sur ce choix.
Le dessin est beaucoup moins précis et travaillé que dans Pinocchio, et à ce sujet, il y a parfois quelques cases que je trouve brouillonnent, peut-être à cause de l'utilisation exclusive du noir et blanc...mais c'est vraiment pour pinailler.
Je pinaille oui, car lorsque je vois la couverture magnifique de l'album, je me prend à rêver d'un album complètement illustré sur ce modèle.

Bref, que dire, à part que j'ai adoré Smart monkey, que j'aime ce genre de BD atypique, dérangeant, et que j'en redemande. J'ai l'intention de continuer à découvrir l'oeuvre de cet auteur avec "Monsieur Ferraille" et "Welcome to the death club", tout un programme ^^

N.D.R: Pour Pinocchio filez sur K.BD. Un Blog géré par une équipe de passionnés tentant de vous faire aimer la Bande Dessinée.

9782909990910 2-copie-1  9782909990910 4
  SmartMonkey1  

 
Par ZorgBlog - Publié dans : Cornélius - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés