Paquet

Lundi 28 novembre 1 28 /11 /Nov 07:00

doomboy-bd-volume-1-simple-28049D. est un adolescent assez solitaire. Pourtant il a deux amis qui lui sont fidèle, Sepelium, son meilleur pote et Elsy la petite chienne de sa petite amie Anny qui vient de mourir. Complètement effondré par cette disparition, il se réfugie dans la musique Rock en passant une audition pour intégrer un groupe. Mais là encore, il connaît une grosse désillusion en se faisant virer par le leader, Rick, qui estime qu'il n'a aucun talent, ce qui déclenche une bagarre très violente à grand coups de guitares dans les dents. 

Inconsolable et ressentant un vide immense depuis la disparition d'Anny, D. décide qu'à partir de maintenant il ne jouera de la guitare que pour Anny, devant l'océan. Il essaie, grâce à un émetteur radio, et avec l'aide Sepelium d'envoyer sa musique vers sa bien aimée, par-delà les nuages. Il se met alors à jouer des rifs endiablés, sans savoir que toute la ville capte sa musique.

Une légende commence à naître tout doucement, et tout le monde aimerait savoir qui est ce musicien connu sous le pseudo de Doomboy qui inonde les ondes de sa musique unique et envoûtante.

 

[Extrait] "-Salut m'man.

 -D., assieds-toi, j'ai quelque chose à te dire.

 -Quoi ?

 -La mère d'Anny a appelé...

  Elle ne s'est pas réveillée à l'hôpital...Je suis désolée."

 

Doomboy est l'oeuvre d'un auteur Mexicain, Tony Sandoval. Un auteur à qui l'on doit également Nocturno (en 2 tomes) ou Un regard par-dessus l'épaule. Avec Doomboy, l'auteur aborde à nouveau un thème qui lui est cher, la mort. Ici c'est celle d'Anny, la petite copine de D., disparue bien trop tôt et qui laisse un vide immense dans la vie du jeune garçon. Un vide que l'auteur illustre en représentant D avec un trou dans le corps.

Mais Doomboy n'est pas un récit aussi triste qu'il n'y parait, car l'album raconte essentiellement une histoire d'amour avec un grand "A", et le fait que D. ne puisse exprimer ses sentiments qu'en jouant sa musique, se révèle très touchant.

Graphiquement, le trait parait simple, mais Dieu que c'est beau. Tony Sandoval nous en met plein la vue avec ces couleurs, ces représentations oniriques et ces doubles pages à tomber.

Doomboy est une réussite à tous points de vue. Le récit peut paraître un peu léger, certes, mais le sujet est traité avec une telle maestria, que j'en suis resté bouche bée.

Une BD que j'ai découvert grâce à Lunch du site Ben dis...! et franchement, pour moi, c'est l'un de mes coups de coeurs de cette année 2011, c'est juste excellent.

 

doomboy-bd-volume-1-simple-28049Doomboy

De Tony Sandoval 

Edité par les éditions Paquet / 2011 

Planches: 128

9782888904380.pt01doomboy02

Par ZorgBlog - Publié dans : Paquet - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Vendredi 21 janvier 5 21 /01 /Jan 08:00

grand duc 3 Printemps 1945. Pour la Luftwaffe, c'est l'hallali! Taillées en pièces sur tous les fronts, les ailes allemandes ne peuvent lutter contre un ennemi implacable, résolu et surtout innombrable. Tout ce qui vole encore se concentre désormais sur la ligne de défense du Reich, dont l'arrogant Empire se réduit chaque jour telle une peau de chagrin...
Brisé par la mort de sa fille, Wülf enchaîne les missions avec une frénésie paroxystique et suicidaire. Pour Lilya, la "sorcière rouge", c'est l'heure du triomphe!
Mais si, en combat aérien, seul le diable tire les ficelles... parfois, Cupidon s'en mêle! [résumé éditeur]

 

Suite et fin de ce merveilleux triptyque scénarisé par Yann et dont je vous avait déjà parlé dans les articles des tomes 1 et 2. J'avais aussi réalisé deux autres billets sur des séries de Romain Hugault, le dernier envol et au-delà des nuages. En bref je suis complètement fan de cet auteur. Et encore une fois on aimerait bien que l'aventure continue quelques volumes de plus tant la qualité de cette série est grande.

 

Mais ne pinaillons pas trop, Yann clôture cette série de manière tout à fait plausible et intelligente dans un contexte historique mainte fois utilisé en bande dessinée. Et c'est avec plaisir que l'on retrouve l'oberleutnant Wülf et la camarade Lilya Litvasky, les deux personnages principaux auxquels nous nous sommes attaché au fil des albums. Mais la guerre va bientôt prendre fin, et leur destins vont probablement, une fois de plus, se croiser sur le front de l'est.

Un scénario canon ça doit forcément être porté par un graphisme exceptionnel.

 

Et le moins que l'on puisse dire c'est que Romain Hugault ne faillit pas à sa mission. Il y a peu d'auteur qui bf110recueille un tel plébiscite. En écrivant cet article je me suis baladé sur plusieurs sites. des bédéphiles aux passionnés d'aviation en passant par les férus de modélisme, tous sont intarissables sur le talent dont il fait preuve pour coucher sur le papier ces engins volants.

Mais allons plus loin, car il n'y a pas que des avions dans ces livres. Tout est détaillé, les paysages, les personnages (et je ne parle pas que de la sublime Lilya ^^), c'est beau et réaliste. la mise en couleur est parfaite, pour moi ce qui se fait de mieux actuellement en BD.

 

Alors si vous ne connaissez pas encore cette série, foncez ! En plus il y a un coffret qui vient juste de sortir. Pour ceux qui en redemande, sachez que le nouveau projet de Romain Hugault est déjà en préparation. Une aventure qui devrait se dérouler en 14-18 !

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

grand duc 3Le grand duc

3.Wulf et Lilya

  

Scénario: Yann

Dessin: Romain Hugault

Editeur: Paquet/2010

Planches: 48

 

 

 

 

 

 

>> Le blog de Romain Hugault.

>> Zoo le magazine gratuit avait consacré une partie de son numéro 27 à l'aviation dans la BD et donc à Romain Hugault. Un excellent article.

>> Quelques vidéos sur l'auteur en 3 parties.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

25112010grandduc2pl1  9782888903628 4
 9782888903628 3  448735611
Par ZorgBlog - Publié dans : Paquet - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 9 mars 2 09 /03 /Mars 23:47
entete epee ardenois
Un album que j'ai lu tout de suite après l'avoir acheté, et cette lecture m'a réellement comblé.

Dés la couverture, il est impossible de ne pas faire le parallèle entre cette série et le dessin animé "Robin des bois" de Disney (excellent dessin animé par ailleurs). La filiation est nette et l'auteur l'assume pleinement.

épée ardenoisLe scénario possède tous les éléments indispensables à une aventure comme celle-ci. De valeureux chevaliers, un seigneur maléfique magicien, un royaume fragile et un jeune héros en plein apprentissage. Bref les codes sont respectés, et il n'y a pas de surprises.
Garen est le personnage central de cette histoire. C'est lui le jeune lapin qui rêve d'aventures de cape et d'épée, et dont le héros n'est autre que son maître d'arme, le chevalier d'Ardenois.
Cependant la mise à sac du village de Chassenoix, amènera Garen bien malgré lui, à croiser l'ignoble
Hellequin-de Bois Maudits, l'homme de main, froid et sanguinaire du seigneur noir Nuhy.
Mais tout n'étant pas si noir que cela, il rencontrera aussi d'autres chevaliers, Arthus (un ours grognon), Grimbert le rusé renard ainsi que La Fouine, avec lesquels ils vivra des aventures épiques.


Le fait d'utiliser des animaux
rend à la fois l’attache aux protagonistes immédiate et permet une lecture rapide, universelle de chaque caractère, l’ours est forcément grognon, le loup fourbe, le bouc une créature du diable. Le tout est servi par un dessin clair, et coloré qui satisfera le plus grand nombre, et même les plus sceptiques ne pourront qu'adhérer, là non plus pas de risques.
Vous l'aurez compris, acheté L'épée d'Ardenois, c'est la certitude de ne pas prendre de risques et de passer un bon moment de lecture.

Chroniques-2010 6088
Chroniques-2010 6087















N.D.R: Comme vous l'aurez remarqué, le blog change de design à partir d'aujourd'hui. Les entêtes d'article vont contenir un peu moins de fioritures (fini les bubulles ^^) et j'ai aussi décider de prendre les photos de planches ou de cases moi même, pour pouvoir m'affranchir des images Google ^^. Voilà pour les news de l'admin...

Par ZorgBlog - Publié dans : Paquet - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 3 janvier 7 03 /01 /Jan 12:30

entete grand duc t2
Automne 1944 ; le front allemand est enfoncé de toutes parts.
Taillée en pièces, la Luftwaffe tente désespérément de résister aux nuées innombrables de chasseurs soviétiques, mais ne peut contenir l'inexorable rouleau compresseur de l'Armée Rouge.
Pour la camarade pilote Lilya, c'est l'heure du triomphe ; alors que dans le camp adverse, pour survivre, l'Oberleutnant Wulf ne peut compter que sur son courage, sa virtuosité, son instinct et peut-être même sur le petit talisman offert par sa fillette Romy…
Mais, de chaque côté, toute chance peut tourner, et la vaillante petite "Sorcière de la nuit" va en subir, la première, la détestable expérience…


Cette série me scotche de plus en plus, et pas seulement grâce aux graphismes et couleurs bluffants, non car le scénario n'est pas en reste. Yann à accompli un travail incroyable, la trame de fond est riche, crédible et prenante, il y a peu de temps morts. En gros ,voilà un récit largement à la hauteur du dessin.
Un travail impeccable rendu par les deux auteurs, qui touchera non seulement les passionnés d'aviation mais aussi les autres, qui, comme moi, ne sont pas forcément des spécialistes du genre.
Aux bout des 48 pages, ce deuxième tome me laisse pantois d'admiration, et il n'y a pas assez de superlatifs pour décrire la scène finale de l'album, que j'ai contempler longtemps après la lecture...
Mais malheureusement cette série de terminera bientôt, car le tome 3 sera le dernier, et c'est bien dommage. Je pense que j'aurais un sentiment de trop peu...mais après tout, les séries de BD sont peut-être un peu comme les blagues, les plus courtes sont certainement les meilleures...

Je vous renvoi à l'interview de Romain Hugault qui se trouve ici et ici aussi, pour mieux vous rendre compte du personnage, et de la passion qui l'anime.

20091006180437 3

ptitpaquet2.jpgSite des éditions Paquet
Par ZorgBlog - Publié dans : Paquet - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 8 novembre 7 08 /11 /Nov 14:00
6.French lover

Scénario: Jérôme Jouvray
Dessin:
Jérôme Jouvray
Dépôt légal: septembre 2009




Lincoln et Paloma quittent un Mexique en pleine confusion. Dégoûtée par le comportement scandaleux de ses anciens frères révolutionnaires, Paloma semble bien décidée à se ranger, fonder un foyer et y rester jusqu’à la fin de ses jours. Et ce avec la bénédiction de Dieu et du Diable, bien trop heureux à l’idée de voir Lincoln se ranger ou s’encanailler, c’est selon.
Mais c’est compter sans une vieille belle-mère à la langue bien pendue, les Texas Rangers, l’armée américaine , des Fédéraux mexicains et un pseudo révolutionnaire Français...

Un excellent nouvel album que ce tome 6. Lincoln poursuit sa transformation entamée dans l'album précédent. Des pérégrinations "amoureuses" qui font en sorte de ne pas engluer le scénario, le but étant évidemment de suivre l'évolution de ce cow-boy grincheux qu'est Lincoln. L'arrivée du personnage de Gonzague, un Français aristocrate souhaitant se joindre aux révolutionnaires Mexicain, confirme les sentiments qu'à Lincoln pour Paloma.
Un album qui reste toutefois très amusant, essentiellement grâce à la mère de Paloma.
La fin est cruelle mais ouvre de belles perspectives pour le tome 7.
Une série attachante, aux graphismes subtiles, à avoir dans sa bédéthèque.




note 4.1/5




















Par ZorgBlog - Publié dans : Paquet - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés