Delcourt

Lundi 7 novembre 1 07 /11 /Nov 07:00

markmillarwantedcomiccoverWesley Gibson ne mêne pas ce que l'on peut appeler une existence de rêve. Il a un boulot d'assistant de rédacteur en chef d'un journal local qui ne le passionne pas vraiment, et une patronne qui ne cesse de l'insulter. Son meilleur ami s'envoie en l'air avec sa petite amie avec qui il habite dans un quartier pourrit mal fréquenté. Bref Wesley est un mec minable menant une vie ordinaire, peu excitante, et sans grande ambition et qui se décrit lui-même comme n'étant pas une mauvaise personne, mais juste un mec ordinaire dans une mauvaise situation. Mais tout cela va changer.

Wesley va apprendre que son père qui a quitté le foyer familial alors qu'il n'était âgé que de dix-huit semaines, était le plus grand super vilain que le monde est connu. "Etait", car celui que tout le monde appelait "the killer" et qui était à la tête de la "fraternité" (une société de super-vilains), vient d'être tué.

Avant de mourir, le père de Wesley à laissé un testament dans lequel il lègue la totalité de sa fortune à son fils si et seulement si ce dernier accepte certaines conditions, dont celle de devenir lui-même un super vilain. Wesley se découvre alors un don particulier pour tuer les gens en faisant preuve d'aptitudes remarquables avec un pistolet.

 

Une fois de plus, Mark Millar (The autority, Superman: red son, Kick ass) nous gratifie d'un de ces scénarios dontwanted-02 il a le secret. Un de ces scénarios où il s'amuse à détruire les fameux codes (de moins en moins établit pourtant) des comics de super-héros. Cette fois, tous les super-héros ont disparu, ils ont perdus, et seul les super-vilains restent pour poser leur emprise sur le monde. Le récit qui nous est proposé est assez réjouissant de prime abord, largement axé sur l'action et propose de nombreux rebondissemnts. Les dialogues sont assez incisifs, jouant la carte de la provocation. A ce sujet, la première page sur laquelle Wesley vous montre son majeur vous en dit long sur le contenu du reste de l'album.

Wanted est politiquement incorrect. Si la montée en puissance de Wesley est assez jouissive, le monde dépeint relativement réaliste et les personnages pas mal travaillé, j'ai un petit goût de trop peu. Ce ton acerbe, ce côté "je met une insulte toutes les trois lignes" est un peu facile. Je ne suis pas contre la violence, mais dans le cas de wanted je la trouve parfois gratuite. 

Tout cela est illustré par un dessin de J.G Jones (Final crisis) qui, sans être mauvais, ne fait pas non plus preuve d'une grande originalité.

En bref, J'ai apprécié moyennement cet album, et si je devais comparer, je dirais que j'ai largement préféré Superman:red son ou kick ass.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

markmillarwantedcomiccover

Wanted

De Mark Millar (scénario), Jeffrey G Jones (Dessin)

Editeur: Delcourt / 2008

Planches: 136


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20080713181245 t0


 

 

Par Nico - Publié dans : Delcourt - Communauté : Planète BD
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 2 novembre 3 02 /11 /Nov 07:00

3"

3-secondes-300x300 "3 secondes, c'est le temps pour la lumière de parcourir 900 000 km, le temps pour une balle de revolver de courir 1 km. Le temps d'une respiration. Le temps d'une larme, d'une explosion, d'un SMS.

3 secondes, c'est une énigme muette dans laquelle s'imbriquent personnages et indices. Quels sont les liens entre cet avion, ces tireurs, ce stade ? au lecteur de reconstituer le puzzle." [quatrième de couverture]

 

La lecture commence par une mise en situation. L'auteur nous explique que l'album relate "la trajectoire de la lumière dans une petite portion d'espace temps" et il nous donne quelques clés et conseils pour mieux apprécié la lecture. D'ailleurs, après avoir lu, j'ai trouvé dommage d'avoir eu ce genre d'explications, tant j'aurais voulu être jeté dans l'aventure sans savoir ce que je devais chercher.

De plus lorsque j'ai lu le quatrième de couverture, et que j'ai feuilleté l'album, j'ai d'abord été surpris. Le résumé est alléchant, intriguant, et l'on nous promet une expérience unique, enfin une expérience encore jamais vue en BD. Deuxième sentiment, je me dis qu'avec ces planches au format 3 cases par 3 (le fameux "gaufrier") sans aucun texte ou commentaire, les 66 planches de l'album vont être rapidement avalées (en 3 secondes probablement !).

 

Et finalement on se surprend à passer plusieurs secondes par case afin de ne rater aucun indice ou détail, ceci3-secondes-de-marc-antoine-mathieu afin de pouvoir répondre aux fameuses questions posées par l'auteur au début de l'album. En tant que lecteur, je me retrouve catapulté enquêteur, et pour le coup, j'ai pris beaucoup de plaisir à être, sans arrêt, case après case, baladé de miroir en miroir ou autre surface réfléchissante pour découvrir le déroulement de ces 3 secondes qui durent 66 pages.

C'est tout le paradoxe de cette BD, on pourrait croire qu'il serait rapide de raconter un passage de 3" dans une journée. Mais sur 66 planches, finalement, c'est peut-être trop lent, et bien pas du tout. Cette histoire policière séquentielle passe à la vitesse de la lumière grâce à ce mouvement perpétuel de zoom qui ne vous laisse que peu de répit.


Et comme une bonne idée ne vient jamais seule, Marc-Anthoine Mathieu (Les sous-sols du révolu, Dieu en personne) à eu l'autre excellente idée de nous faire vivre cette aventure d'une seconde manière, numérique celle-là. Vous pourrez découvrir ça sur le site www.editions-delcourt.fr/3s, et suivre ainsi le récit sous forme d'animation. cette vidéo est agrémenté d'un astucieux curseur qui vous permettra de dézoomer, de ralentir ou d'accélérer votre voyage.  Mais pour cela il faudra vous munir du code qui se trouve dans votre album .

Il faut reconnaître que le pari de Marc-Anthoine Mathieu était osé, mais c'est tellement original que ça fonctionne. Toutefois si je devais faire un tout petit reproche, je dirais que j'aurais préféré une enquête un peu plus complexe que celle qui nous est proposé et qui reste relativement simple. Malgré cela, je ne boude pas mon plaisir, 3" est une lecture surprenante, une sorte d'ovni, une expérience novatrice que tout amateur de BD doit tenter.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3-secondes-300x3003"

De Marc-Anthoine Mathieu

Editeur: Delcourt / 2011

Planches: 66

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3sec planche021 home icono  

Par NIco - Publié dans : Delcourt - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 28 avril 4 28 /04 /Avr 08:00

rentree tony chu couvLe monde de la bande dessinée est décidément bourré de surprises et il y a des fois où je me dis que certains scénaristes ont des idées totalement farfelues mais terriblement originales et intéressantes. Et pour le coup, John Layman s'est creusé la soupière et nous à pondu une bonne petite série.

 

Le personnage principal de cette série, c'est Tony Chu (ben oui c'est marqué en gros sur la couverture ^^), un mec qui n'a visiblement rien de si particulier à première vue. Tony est un flic, mais un flic qui se révèle un peu spécial  après quelques pages.

D'abord il fait partie de la RAS (Répression des Aliments et Stupéfiants) et fait la chasse aux trafiquants de volaille En fait Tony vit dans un monde où la grippe aviaire à fait de nombreuses victimes et depuis toute commercialisation de volaille est interdite, et le marché noir est en plein explosion.

Et puis, il est Cibopathe ! C'est-à-dire qu'il est capable de déterminer, psychiquement, l'origine, l'historique de ce qu'il ingurgite. Seule la betterave échappe à son pouvoir et c'est d'ailleurs l'aliment qu'il préfère manger.

Du coup, notre cher Tony se sert de son étrange particularité pour résoudre des affaires criminelles. Comment ? Tout simplement en goûtant à la victime d'un meurtre, par exemple, afin d'avoir des indices et de mener à bien son enquête.

 

Dés que l'on voit la couverture, on se dit que ça sent le comics bien gore et pourtant il n'en ait rien. John Layman fait plutôt la part belle à la dérision, et à l'humour. Une série déjantée qui n'exclue pas le côté sanglant qui découle forcèment de ce genre de récit. Le dessin de Rob Guillory est vraiment excellent, efficace et coloré rien à dire cette série mérite vraiment son Eisner awards de "la meilleure nouvelle série" en 2010.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

rentree tony chu couvtony chu vol02 gout de paradis

 

Tony Chu 

1. Goût décés

2. Un goût de paradis


Scénario :  John Layman

Dessin : Rob Guillory

Editeur: Delcourt

Planches: 150  

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

album-page-large-10572  tony-chu-detective-cannibale-tome-1-gout-deces p8

selection comics chu cibopathe

Par ZorgBlog - Publié dans : Delcourt - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 15 avril 5 15 /04 /Avr 08:00

9782756018720 1Alice Otterloop est une petite fille comme tant d'autres qui vit dans un paisible quartier résidentiel. Avec ses amis Beni et Dill, son grand frère Petey et ses copines de la maternelle, elle adore les nouvelles expériences comme s'enterrer dans le sable, discuter philosophie avec le cochon d'Inde de l'école, soulever les bouches d'égout, et voit dans le quotidien une source inépuisable d'imagination. [synopsis éditeur]

 

Cul de sac met le genre comic-strip sur le devant de la scène. Un style de narration souvent humoristique très en vogue au États-Unis et publié généralement dans la presse quotidienne. Et cette série de Richard Thompson s'inscrit totalement dans cette gamme de bandes dessinées, dont les plus grands ambassadeurs sont sans nul doute   Charles schultz et la mythique série Peanuts, ou encore Bill Waterson et le géniallissime Calvin et Hobbes. Ce dernier est d'ailleurs l'auteur de la préface de cet album. Préface élogieuse dans laquelle Waterson souligne l'intelligence dont fait preuve Richard Thompson pour dépeindre le quotidien d'Alice.

 

Alice est une petite fille à l'imagination débordante, excentrique par moment, mais avec ce côté parfois naïf si particulier aux enfants. C'est elle le personnage principal, mais son environnement est composé de nombreux protagonistes tous plus savoureux les uns que les autres. Citons parmi ces personnages, Dill et Beni deux camarades  avec qui elle vit de nombreuses expériences dans la cour de récréation, Petey, son frère, qui a une vision particulièrement  pessimiste de ce qui l'entoure ou encore Mr Danders, le hamster de la classe qui vit régulièrement des aventures en dehors de sa cage.

 

Ce premier tome de Cul de sac est une belle découverte. Richard Thompson propose un humour fin, intelligent servit par un dessin sobre mais efficace.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

9782756018720 1Cul de sac

1. Sortie de secours

 Auteur: Richard Thompson

Editeur: Delcourt

Planches: 128

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

fugue-m-danders

culdesac comicstrips

Par ZorgBlog - Publié dans : Delcourt - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 7 avril 4 07 /04 /Avr 08:00

9782756019079 cgAlors que la guerre prend son tournant le plus meurtrier, que le conflit s'enlise et que le désespoir gagne le front, une sentinelle d'un nouveau genre fait son apparition : Pégase, doté d'ailerons d'acier et filant dans les airs à plus de 100 secondes chrono. De leur côté, les Allemands ont mis au point une nouvelle arme... L'affrontement aura lieu en avril 1915 à Ypres, en Belgique.[synopsis éditeur]

 

Que l'attente fut longue, mais voilà le tome 3 des sentinelles est là. Il aura fallu 2 ans à Xavier Dorison et Enrique Breccia pour nous concocter ce troisième opus, mais franchement ça valait le coup d'attendre. Cette fois notre bande de super-héros à la Française se retrouve à Ypres, en Belgique où les Allemands vont pour la première fois utiliser une nouvelle arme qui va faire de nombreuses victimes, les gaz asphyxiants.

 

Ce nouvel album marque l'arrivée dans la fine équipe d'un nouveau venu, Pégase, qui peu voler (bein oui !) grâce à ses ailes métalliques et à un système de propulsion ingénieux, qui donne au capitaine De Clermont des airs de rocketeer.

Taillefer, Djibouti et Pégase ne seront pas trop de trois pour faire face non seulement à l'avancée  de l'armée Allemande. Car eux aussi ont créé un surhomme pour tenter de vaincre les sentinelles et de gagner la guerre. Übermensch est un super méchant créé par les scientifiques Allemands à partir du Dexynal, une drogue puissante qui rend les hommes plus forts et insensibles à la douleur. Une rencontre qui va faire des étincelles.


On retrouve toujours cette ambiance particulièrement étonnante, mêlant un scénario basé sur des faits historiques sur lesquels Xavier Dorison s'est richement documenté et cette sensation d'être dans un comics Franco-Belge ! La série est de plus en plus maîtrisé, soutenu par le dessin tout bonnement exceptionnel d'Enrique Breccia, inconnu au bataillon (si je peux le dit comme ça ^^) avant cette série. Un dessin réaliste qui exprime la violence des combats et la souffrance des personnages.

Ce troisième chapitre est une réussite, peut-être même le meilleur de la série jusqu'à maintenant, cette série se bonifie en vieillissant.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

9782756019079 cgLes sentinelles

3. Avril 1915, Ypres

 

 

 

 Scénario: Xavier Dorison

Dessin: Enrique Breccia

Editeur: Delcourt

Planches: 64

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  9782756019079 2   9782756019079 3
Par ZorgBlog - Publié dans : Delcourt - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés