Dupuis

Jeudi 30 juin 4 30 /06 /Juin 08:00

BD-Jolies tenebresDans les champs, au printemps, une fillette gît, inerte. Est-elle morte ? Qui l'a tuée ? On n'en saura pas plus.
De ci, de là, une minuscule communauté surgit, comme échappée de contes de fées : Aurore, mais aussi l'Orgueilleuse, la Régressive, l'Aventurière, le Prince m'as-tu vu...
Les saisons passent et Aurore, la presque princesse, s'agite toujours pour son petit monde, qu'elle voudrait merveilleux, pour accorder cette improbable assemblée à la nature et aux bêtes qui les entourent. Jusqu'à ce jour d'hiver, où elle devra faire face à un choix amer...[synopsis éditeur]

 

Nouvel article après un peu plus de 3 semaines de "repos", ça fait du bien parfois de lâcher un peu internet. Mais repos ne veut pas dire plus de lecture, et j'ai profité de cette période pour faire baisser ma monstrueuse pile de BD à lire. Donc ça veut dire pas mal d'article à faire aussi ^^.

Je reprends donc avec cet album scénarisé par le prolifique Fabien Vehlmann et dessiné par Sébastien Cosset alias Kerascoët. Une bande dessinée pour le moins surprenante. Une aventure fantastique (on l'espère !) qui commence par l'apparition de petits personnages sortant du corps d'une petite fille qui vient d'être assassinée dans une forêt ! Tout de suite l'on comprends que Jolies ténèbres n'est pas une BD qu'il faut lire au premier degré, Ici le saugrenu côtoie le sordide.

Une fois le choc des premières pages encaissé, nous suivons les aventures et les vicissitudes de ce petit groupejolies-tenebres-planche-2 d'êtres vivants dont nous ignorons tout. D'ailleurs, le pourquoi du comment de la présence du corps inerte de la jeune fille dans les bois, vous ne le connaîtrais jamais, le scénario ne se focalise que sur les tentatives désespérées de ces créatures pour survivre aux quatre saisons.

Le dessin colle parfaitement à l'ambiance infantile et pourtant un peu gore, tout en alternant avec quelques séquences réaliste, rien à dire.

 

Jolies ténèbres est un album particulier. Scénario dérangeant pour les uns, osé et atypique pour les autres. Je me classerais plutôt dans ce dernier groupe. je n'ai pas été choqué mais le contexte n'est pas simple est peu réellement gêner certains lecteur. A lire au dixième degré. 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

BD-Jolies tenebresJolies ténèbres


Scénario: Fabien Vehlmann

Dessin: Kerascoët

Editeur: Dupuis

Planches: 92

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

jolies-tenebres-3  jolies2
Par ZorgBlog - Publié dans : Dupuis - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 30 mars 3 30 /03 /Mars 08:00

ralph-azhamDans son village, Ralph Azham est considéré comme un bon à rien indiscipliné et insolent. Doté d'étranges pouvoirs (il voit les naissances et les morts), Ralph se met à dos tout le village très régulièrement. Pressenti, lorsqu'il était enfant, pour être l'Élu que tout le village attendait, Ralph Azham n'a pas été reconnu par l'oracle... Depuis, il traîne une réputation de paria, jusqu'au jour où il tient tête à La Horde, une poignée de soldats craints comme la peste par les villageois. Commence alors pour lui et pour Raoul, le petit garçon qu'il a pris sous son aile, une vie d'aventures et de dangers pour échapper à la vengeance de La Horde...[synopsis éditeur]

 

Il est agréable de retrouver le style qui à fait la réputation de Lewis Trondheim, un style qui n'est pas sans rappeler la série phare "Donjon". Le scénario est simple, dans l'esprit "tous publics", assez efficace et plaisant à lire. Comme à son habitude Lewis Trondheim utilise des personnages anthropomorphes en guise de héros, dans un décor d'héroic-fantasy pas forcément très original mais qui fonctionne plus ou moins, et que Lewis Trondheim à l'habitude d'utiliser.

Ralph, le personnage principal, est attachant, comme peu l'être Herbert dans Donjon avec toujours ce côté "personnage rejeté par les siens" que l'on prend vite en affection. Ce tome 1 est une entrée en matière correcte, ça ressemble à une grande saga qui commence de belle manière, mais qui reste malgré tout trop conventionnelle à mon goût. Vous l'aurez compris, je suis pas convaincu à 100% par cette nouvelle série signée Trondheim, j'attends le tome 2  pour voir si le scénario devient un peu plus palpitant.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

ralph-azhamRalph Azham - Tome 1

  

Auteur: Lewis Trondheim

Editeur: Dupuis

Planches: 48

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 


  ralph-azham-est-ce-qu-on-ment-aux-gens-qu-on-aime-extrait1   ralph-azham-extrait-3

 

 

Par ZorgBlog - Publié dans : Dupuis - Communauté : Planète BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 9 février 3 09 /02 /Fév 08:00

omni-visibilis-couvertureHervé, célibataire, la trentaine, maniaque, mène la vie un peu mesquine mais sans histoires d'un employé de bureau lambda. Un matin, il se rend compte que son voisin entend ce qu'il pense, puis un quidam dans le bus, puis sa mère, à des kilomètres de là... Hervé est devenu une sorte d'open-source à sens unique, un télépathe inversé dans lequel six milliards d'êtres humains lisent à livre ouvert... Le cauchemar peut commencer.[synopsis éditeur]


Sortit de l'esprit du prolifique Lewis Trondheim (Lapinot et les carottes de Patagonie, Donjon), omni-visibilis se révèle être une excellente BD. Le scénario, original au départ, pouvait vite se transformer en piège. Hervé, le personnage principal découvre que tout le monde sur Terre entend, sent et voit à travers lui, ce qui, vous vous en doutez, peut poser quelques problèmes dans la vie de tous les jours. Un peu désemparé face à son pouvoir (et on peut le comprendre), il fait appel à ses meilleurs potes pour tenter de l'aider à se cacher. Il ne peut plus sortir dans la rue sans qu'une foule se jette sur lui puisque toute la planète voit ce qu'il voit et entend ce qu'il entend, tout le monde sait en permanence où il se trouve. Il doit fuir, se terrer.

Pourtant, quitte à avoir un pouvoir très contraignant, autant le vendre au plus offrant ! Hervé va ainsi devenir un enjeu mondial.

Le scénario aurait pu tomber dans un truc incompréhensible ou illisible avec une fin abracadabrantesque, peu crédible (on est d'accord, l'histoire sort déjà des sentiers battus ^^). Mais pas du tout, c'est mené de façon intelligente, drôle et Trondheim met fin à ce récit de bien belle manière.

231738Bonhomme Trondheim Omni visibilis  443877Bonhomme Trondheim 1

 

Côté dessin Matthieu Bonhomme (Le marquis d'Anaon), que j'avais découvert avec l'excellent Messire Guillaume, utilise comme à son habitude un style très séduisant, épuré, et valorisé par une magnifique mise en couleur, jouant avec le bleu et le blanc exclusivement, une  bichromie tout à fait adaptée à ce très bel ouvrage.

Les 156 planches se dévorent, une super bande dessinée au rythme soutenu, qu'il faut découvrir, ça vaut vraiment le détour.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

omni-visibilis-couvertureOmni-visibilis

  

Scénario: Lewis Trondheim

Dessin: Matthieu Bonhomme

Editeur: Dupuis/2010

Planches: 156

 

>> Le site officiel de Lewis Trondheim

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

OMNI-01-F-01  omni critique 2
 omni-visibilis-pl-trondheim-bonhomme1  ov-1
Par ZorgBlog - Publié dans : Dupuis - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 12 septembre 7 12 /09 /Sep 08:00

entete zombi t1

Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...[résumé éditeur]

 

En terme de bd humoristique, je suis souvent méfiant, car pour la plupart des albums de la production actuelle, j'ai du mal à  esquisser le moindre sourire, un comble .

Il suffit de voir la profusion de séries qui sont éditées dans ce secteur et qui tombent dans l'oubli rapidement faute de qualité, et il faut bien dire que ce genre tourne en rond depuis quelques temps.

 

Mais ce Zombillénium est différent. Chroniques-2010 0025

 

D'abord parce que graphiquement, Arthur de pins ( Péchés mignons) maîtrise Illustrartor, c'est un fait ! Maîtrise que je n'aurais jamais, et c'est pas faute d'essayer, quand on est doué, on est doué ^^

Certains n'aimeront pas ce graphisme, et je suis plutôt vieille école en général, mais il faut reconnaître le talent lorsqu'il est devant vous. On peut toujours regretter l'absence de décors dans certaines cases ou quelques approximations de perspectives (je pense particulièrement aux véhicules) mais c'est l'esprit film d'animation à la "Pixar" qui veut ça.

 

Chroniques-2010 0021Et puis le scénario est vraiment sympa. Aurélien, le personnage central, meurt et découvre ce parc d'attraction peu commun, animé par  une multitude de monstres (zombis, momies, sorcières, démons, etc...). L'attache aux personnages est rapide : Gretchen la sorcière stagiaire, Sirius le squelette, Aton la momie, Elvis le chef des zombis, les boss Blaise loup-garou et Francis vampire ou encore José, le sosie de Michaël Jackson et sa chorégraphie de Thriller hilarante.

L'humour est de bon goût, les gags sont bien réalisés et les cases sont remplies de bons mots, ici rien de lourd ou de convenu, c'est drôle.

 

 

Les temps sont durs et les occasions de rire un coup sont de plus en plus rare, donc profitez de cette opportunité et faite péter les  zygomatiques !!

 

Chroniques-2010 0022Chroniques-2010 0019

Par ZorgBlog - Publié dans : Dupuis - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 28 juin 1 28 /06 /Juin 08:00

entete mardis gras t1

Une glissade fatale sur la petite voiture que son fils avait oubliée dans la salle de bains, et voici Victor Tourterelle expédié sans transition de l'autre côté du miroir, au beau milieu d'un désert de craie, sous un ciel noir comme l'encre. Pas un bruit, pas une âme. De son nouvel état, Victor se réjouit d'avoir encore toute sa conscience, qui est bien plus claire que sur Terre !
Mais de son corps, il ne reste que les os. Hagard, le trépassé n'imagine pas qu'il est à l'aube de l'aventure la plus folle qu'aucun défunt n'ait jamais tentée une fois débarqué dans l'autre monde.

Victor Tourterelle, cartographe de son vivant est mort, mais il découvre un monde qui est peut-être bien pire que la Terre, dans lequel il devra créer la topographie exhaustive de l'au-delà pour sauver son âme...toute une aventure [descriptif éditeur-Dupuis]

Le monde des morts vu par Eric Liberge est pour le moins déroutant. Là où beaucoup imaginent un monde peuplé d'anges, où le blanc immaculé prédomine, et bien Eric liberge y voit plutôt quelque chose qui ressemble à l'enfer, le purgatoire.

Cette vision, vous la prenez en pleine face dès que vous ouvrez ce premier volume. Ce subtil mélange de couleurs (dans la réédition Dupuis): le noir, le blanc, les marrons qui virent au doré, et les nuances de gris rendent l'ambiance pesante, voire oppressante par moment, mais tout cela sert merveilleusement le récit.

Parlons-en du scénario. De prime abord, il peut sembler complexe, voire confus au début (c'est surtout la multitude des personnages qui peut perdre le lecteur), car l'intrigue se met en place. Sans s'arrêter à ce premier volume, et je vous conseille de lire la suite...il faut reconnaître aussi que tout le monde ne pourra adhérer à mon enthousiasme.

Mais quoi qu'on en dise, il faut reconnaître à cette série une originalité rare, directement sortie de l'imagination débordante d'Eric Liberge où l'on s'enivre de mercure. Liberge a créé un univers cohérent, intéressant, et finalement très proche du monde terrestre avec ses luttes pour la liberté, contre l'oppression, et où les manipulations pour obtenir le pouvoir sont nombreuses.

 

Une série très originale que voilà et parfaitement entamée par Eric Liberge.

 

Chroniques-2010 6967Chroniques-2010 6968

Par ZorgBlog - Publié dans : Dupuis - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés