Yesterday

Publié le par ZorgBlog

yesterday-manolosanctisDurant son enfance, John Duval à toujours été bercé par la musique des Beatles, que sa mère, d'origine Américaine, écoutait en boucle à la maison. De plus, John est né le 8 décembre 1980, le jour même où disparaissait un autre John célèbre, membre du fameux groupe de Liverpool. On peut dire que le groupe Anglais à marqué la vie de John, si bien qu'à l'âge de 8 ans il maîtrisait déjà une bonne partie du répertoire des quatre garçons.

C'est à l'âge de 23 ans qu'il décide de vivre aux Etats-Unis. Après avoir trouvé un logement, il décide de fêter ça en vidant quelques bouteilles. Lorsqu'il se réveille le lendemain et par un événement inexplicable et inexpliqué (enfin pour le moment) John se retrouve projeté en 1960.  S'adaptant assez facilement à cette nouvelle époque, notre visiteur du futur se lie rapidement d'amitié avec un groupe de musiciens, les Futurians. Avec son look qui sort de l'ordinaire dans cette période des sixties, John profite largement de son succès auprès des filles, et il rencontre Eli, une jeune femme branchée de New-York dont il tombe amoureux...

Mais cette histoire d'amour est à sens unique et Eli quitte rapidement John pour un jeune artiste aux paroles engagées, Bob Dylan. Broyé par la tristesse de cette séparation et rongé par la colère, John décide, par vengeance, de devenir une star de la musique en formant le groupe John Duval & the Futurians pour qui il composera des tubes comme Yesterday ou Hard day's night...

banner

"Yesterday,

all my troubles seemed so far away,
Now it looks as though they're here to stay,
Oh I believe in yesterday..."

 

C'est la première fois que j'achète un album des éditions Manolosanctis. Une maison d'édition créée en 2009 et qui a pour but de promouvoir de nouveaux talents en laissant les internautes choisir qu'elles BD ils souhaitent voir publier en version papier.

De prime abord, ce qui m'a attiré vers cet album, c'est la superbe couverture avec vernis sélectif, directementyersterday web inspiré du célèbre album "Please, please me", premier album des Beatles en 1963 (une composition qui servira de visuel pour l'album rouge).

Et puis, j'ai été séduit par le récit que propose David Blot (animateur radio sur Radio Nova), qui ne tombe à aucun moment dans le piège de faire un album sur les Beatles mais qui a réussit à véritablement construire un scénario autour du groupe en installant le héros dans cette nouvelle époque pour lui, sans prendre de raccourcis facile. Je trouve le scénario original et parfaitement illustré par le graphisme minimaliste de Jérémie Royer (La traversée). Ce premier volume se termine sur un cliffhanger assez surprenant, et je suis vraiment curieux de lire la suite des aventures de John Duval.  

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

yesterday-manolosanctisYesterday

1. John Duval & the Futurians

De Jérémie Royer (dessin) et David Blot (scénario)

Editeur: Manolosanctis / 2011

Planches: 60

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

album-page-large-13284

 

 

Publié dans Manolosanctis

Commenter cet article

Yaneck Chareyre 28/10/2011


Le retour de Zorg! Mazel-Tov!