Pinocchio de Winshluss

Publié le par ZorgBlog

entete pinocchio
Gepetto à enfin terminé son oeuvre, un robot qui a l'apparence d'un petit garçon. Conçu à l'origine pour effectuer des tâches ménagères, Pinoccchio est aussi une machine de guerre redoutable (Gepetto tentera de vendre son invention aux militaires), et son nez sert d'objet sexuel à la femme de l'inventeur, malheureusement celle-ci ne sait pas que ce nez est également un lance flamme.
En parallèle de cette aventure, nous suivons aussi l'histoire de Jiminy Cafard (le Jiminy Cricket de Disney vu par Winchluss) qui emménage dans le crâne de Pinocchio et s'offre tout le confort en modifiant les connections électriques du petit robot.


Vincent Paronnaud alias Winshluss nous offre sa vision "trash" du personnage imaginé par Carlo Collodi. Il aura fallu 5 ans pour que cet album voit le jour, Winchluss travaillant également à l'adaptation de Persépolis au cinéma durant cette période.
Pinocchio vu par Winshluss, ce n'est pas pour les enfants, car l'histoire est ramenée à quelque chose de beaucoup plus réaliste, et donc beaucoup plus violent.
La trame est pourtant globalement la même que dans le célèbre roman de Collodi, cependant l'intrigue y est largement modernisée. Et dans cette logique, Pinocchio n'est plus un pantin fait de fils et de bois, mais un robot destructeur.
Cet album peut-être vu comme une satire sociale, une critique sombre de ce monde qui nous entoure, souvent cruel et injuste, vide d'humanisme où chaque personnage ne pense qu'à ses propres intérêts (même Gepetto ^^).

Le récit est rythmé. On découvre un Jiminy Cafard et non "Cricket", ou encore une Blanche Neige servant d'objet sexuel à des 7 nains sado-maso. Pinocchio croisera également le chemin de Jack l'éventreur.

Il faut souligner le découpage qui est stupéfiant de lisibilité, au point que l'auteur s’affranchit quasiment intégralement de dialogues durant tout l'album.
Graphiquement, il y a une foule de petits détails à repérer. Et cette relecture (car oui j'avais déjà fait un article sur cet album ^^) me l'a prouvé. De nombreuses références oubliées, des arrières plans travaillés auquel je n'avais pas forcément prêté attention à ma première lecture.

En tous cas, c'est un album troublant, fascinant et débordant d'humour noir. Cette nouvelle approche de Pinocchio est une invitation au voyage dans l'univers déjanté et glauque à souhait de Winshluss.
Foncez lire cette petite merveille, vous ne serez pas déçu.


pinocchio-preview-2
pinocchio-preview-4

Publié dans Les requins marteaux

Commenter cet article