Murena - (T1 à T7)

Publié le par ZorgBlog

entete murena

J'ai enfin franchi le pas, j'ai commencé cette série qui me fait de l'oeil depuis pas mal de temps. Et le moins que je puisse dire, c'est que ça m'a bien plu.

Mieux que ça, j'ai été scotché par le scénario de Jean Dufaux.

 

L'histoire, c'est celle de Lucius Murena mais c'est aussi celle de Néron, certainement l'empereur le plus sanglant et le plus perfide de la Rome antique.

Jean Dufaux décrit parfaitement l'accession au pouvoir de Néron, et la multitude de personnages pourrait rendre le récit difficile à comprendre mais ce n'est pas le cas. Chaque protagoniste possède son caractère, et sa place dans le récit.

 

Dans le premier cycle, qui regroupe les quatre premiers volumes, Lucius Murena (l'ami de Néron) n'est en fait qu'un personnage parmi d'autre et l'importance de son rôle dans l'intrigue n'est pas encore bien définis. Ce premier cycle vous immerge dans l'histoire de Rome et l'auteur s'applique à nous présenter l'entourage de l'empereur et plus particulièrement la mère de Néron, Agrippine, la grande organisatrice des différents complots qui vont mettre le feu aux poudres.

 

C'est dans le second cycle (celui de l'épouse) que les choses s'accélère et surtout que Murena prend une place prépondérante dans le récit. La rivalité grandit entre lui et Néron et cette confrontation va devenir le point central du scénario.

 

Cette série est une plongée dans la Rome antique où les complots sont légions, un monde cruel, sanguinaire, et barbare. Le travail de Jean Dufaux est remarquable et il est basé sur une bibliographie impressionnante, afin de s'approcher au maximum de la réalité historique.

Autant dire, qu'il y a parfois quelques subtilités difficiles à comprendre, mais pas de panique, l'auteur à eu la bonne idée d'ajouter à chaque fin d'album un glossaire, vers le lequel il nous renvoie régulièrement pour nous apporter des précisions sur les événements, nous recadrer historiquement ou encore nous éclairer sur les moeurs de l'époque.

 

Pour le dessin, rien à dire, c'est magnifique. Le trait de Philippe Delaby est fin, précis, les cadrages sont superbes, les perspectives très bien réalisées et que dire des décors...certaines cases qui nous présentent une vue globale de Rome sont à tomber, le soucis du détail est hallucinant, on distingue facilement une multitude de personnage !!

Et même si les visages des personnages sont un peu figé parfois, le dessin est superbe.

 

Bref, c'est une série à ne pas manquer, j'ai adoré !! Franchement vous ne serez pas déçu, ce scénario sur fond de réalité historique est vraiment passionnant.

 

Chroniques-2010 8120Chroniques-2010 8121Chroniques-2010 8123

Publié dans Dargaud

Commenter cet article

Yaneck 01/09/2010 08:12


100% D'accord avec toi. Cette série est juste une petite merveille. Ah, Delbay en dédicace, ça vaut le coups d'oeil...