Monsieur Mardi-Gras Descendres - (T1)

Publié le par ZorgBlog

entete mardis gras t1

Une glissade fatale sur la petite voiture que son fils avait oubliée dans la salle de bains, et voici Victor Tourterelle expédié sans transition de l'autre côté du miroir, au beau milieu d'un désert de craie, sous un ciel noir comme l'encre. Pas un bruit, pas une âme. De son nouvel état, Victor se réjouit d'avoir encore toute sa conscience, qui est bien plus claire que sur Terre !
Mais de son corps, il ne reste que les os. Hagard, le trépassé n'imagine pas qu'il est à l'aube de l'aventure la plus folle qu'aucun défunt n'ait jamais tentée une fois débarqué dans l'autre monde.

Victor Tourterelle, cartographe de son vivant est mort, mais il découvre un monde qui est peut-être bien pire que la Terre, dans lequel il devra créer la topographie exhaustive de l'au-delà pour sauver son âme...toute une aventure [descriptif éditeur-Dupuis]

Le monde des morts vu par Eric Liberge est pour le moins déroutant. Là où beaucoup imaginent un monde peuplé d'anges, où le blanc immaculé prédomine, et bien Eric liberge y voit plutôt quelque chose qui ressemble à l'enfer, le purgatoire.

Cette vision, vous la prenez en pleine face dès que vous ouvrez ce premier volume. Ce subtil mélange de couleurs (dans la réédition Dupuis): le noir, le blanc, les marrons qui virent au doré, et les nuances de gris rendent l'ambiance pesante, voire oppressante par moment, mais tout cela sert merveilleusement le récit.

Parlons-en du scénario. De prime abord, il peut sembler complexe, voire confus au début (c'est surtout la multitude des personnages qui peut perdre le lecteur), car l'intrigue se met en place. Sans s'arrêter à ce premier volume, et je vous conseille de lire la suite...il faut reconnaître aussi que tout le monde ne pourra adhérer à mon enthousiasme.

Mais quoi qu'on en dise, il faut reconnaître à cette série une originalité rare, directement sortie de l'imagination débordante d'Eric Liberge où l'on s'enivre de mercure. Liberge a créé un univers cohérent, intéressant, et finalement très proche du monde terrestre avec ses luttes pour la liberté, contre l'oppression, et où les manipulations pour obtenir le pouvoir sont nombreuses.

 

Une série très originale que voilà et parfaitement entamée par Eric Liberge.

 

Chroniques-2010 6967Chroniques-2010 6968

Publié dans Dupuis

Commenter cet article