L'invitation

Publié le par ZorgBlog

entete invitation

Un téléphone sonne en pleine nuit dans un appartement parisien, réveillant Raphaël et Helen. Raphaël se lève et décroche. À l’autre bout du fil, c’est son pote Léo. Son vieux pote Léo. Il est en panne avec pl1 invitattionsa voiture à plus d’une heure de route et demande à son ami, puisque ce sont des choses qui se demandent entre amis, s’il peut venir le dépanner. Après quelques hésitations - il est vrai que réveiller un ami en pleine nuit, ce ne sont décidément pas des choses qui se font, entre amis - Raphaël s’habille, attrape ses clés, et part rejoindre ce très cher emmerdeur de Léo.

Sur place, en pleine cambrousse, Raphaël découvre la vraie raison de sa présence ici : Léo a appelé plusieurs de ses proches, curieux de savoir lesquels prendraient la peine de se déplacer pour lui. Un test à l’amitié, ni plus, ni moins. Raphaël est furieux d’avoir été ainsi testé ; ça ne se teste pas, l’amitié !

Le temps passe. Un mois, peut -être. Ce soir-là, Raphaël est chez lui. Seul. Il s’ennuie... Et puis, finalement... Et si lui aussi il appelait ses amis, prétextant une panne de voiture ? Qui viendrait ? Qui ne viendrait pas ? Chroniques-2010 6695Sur qui peut-il vraiment compter ? L’idée est tellement tentante... Et ainsi, rapidement, Raphaël lance les invitations déguisées...[descriptif éditeur]

 

C'est marrant parfois comme on peut avoir des aprioris sur une lecture (malgré les très bonnes critiques), se dire qu'on est peut-être pas tombé sur la perle annoncée, que l'on va un peu s'emmerder, et puis que finalement les 156 pages ont filées à la vitesse de la lumière !On lit, on tourne les pages et on ne pense plus à rien...

 

Chroniques-2010 6696Bah oui, je me suis planté sur ce coup, et j'ai donc bien fait de lire cet album.  J'avais fait la même erreur avec "petite éclipse" qui s'est révélé être de la grande BD.

L'invitation c'est une super histoire d'amitié.

C'est le genre d'album qui fait remonter beaucoup de souvenir, ces discussions entre potes autour de la bagnole, à refaire le monde à 3h du mat, en racontant beaucoup de conneries aussi hein. En fait, ce livre est très difficile à décrire, chacun vivra la lecture différemment en fonction de son propre rapport à l'amitié et de ses expériences, c'est assez personnel.

La force de Jim, c'est de proposé un récit émouvant, mais aussi bourré d'humour, car ce pavé est particulièrement drôle. Quant à Dominique Mermoux, que dire, à part que ses planches sont superbes, je vous laisse juger sur pièce.

 

Un album touchant, dont la fin est remarquable d'humanité, une ode à l'amitié, la vraie, celle que l'on accorde à peu de de gens en général.

 

. Le blog de Jim

. Le blog  de Dominique Mermoux

 

Chroniques-2010 6693Chroniques-2010 6700

Publié dans Vent d'ouest

Commenter cet article