Henry Désiré Landru

Publié le par ZorgBlog

landruEn voilà une lecture qui ne vous laisse pas indifférent. Le genre de livre qui vous laisse un goût étrange. Mais d'abord, faisons un peu plus connaissance avec ce personnage surnommé "le Barbe-Bleu de Gambais".

 

Henri Désiré Landru à commencé par faire pas mal de petits boulots, comptable, entrepreneur, cartographe. Mais tout cela ne payait pas assez et il décide rapidement de se lancer dans de petites escroqueries. Une activité qui lui vaudra plusieurs condamnations à la prison (il aura même une peine assortie d'une condamnation à  la déportation au bagne de Cayenne).

Puis Landru va définitivement basculer, car il va entreprendre de séduire des femmes riches afin de leur soutirer leurs économies, en se faisant passer pour un homme veuf et esseulé, mais terriblement romantique et attentionné. Il leur fera signer des procurations pour pouvoir retirer l'argent, puis il les assassine et les fait disparaître (probablement en les incinérant dans le four de la villa de Gambais selon l'enquête).

Bref, plus tard, il se fera prendre (je résume ^^), l'enquête de police met à jour un certain nombre d'indices qui laissent penser que Landru est coupable de 11 meurtres. Entre autre un carnet dans lequel Landru notait l'ensemble de ses dépenses ainsi que le nom des victimes.  Au bout de l'instruction, le juge décide d'une condamnation à la peine capitale alors que le dossier de 5000 pièces (quand même !) ne contient ni preuves, ni aveu, mais seulement de gros soupçons et des coïncidences plus que troublantes qui laissent à penser qu'il est bel et bien le meurtrier.(voir lien wikipédia plus bas, pour plus d'info)

 

Je vous le disais plus haut, une étrange sensation émane de cette BD, pourquoi ? Parce que lorsque j'ai finis de henridesirelandru03lire, je me suis plongé immédiatement dans l'histoire (officielle cette fois !) de Landru. Une manière pour moi savoir si le Landru de Chabouté correspond à la réalité ou si je viens de lire une adaptation libre des faits tels qu'ils se sont produits. Et effectivement, je découvre que le récit de Christophe Chabouté n'a que peu de rapport avec l'histoire authentique de ce criminel. Certes le scénario de Chabouté se sert d'événements bien réels mais c'est le traitement que l'auteur en fait qui peut choquer quelque peu. Ici rien ne nous prévient que nous sommes dans une fiction, que la réalité à été adaptée pour les besoins du scénario et il est donc facile d'adhérer à ce côté presque sympathique de Landru que l'auteur laisse parfois paraître en le faisant passer plus pour une victime que pour l'assassin calculateur qu'il semble avoir été. Une sorte de personnage naïf exploité par des maîtres chanteurs.

J'avais lu dans une interview de Christophe Chabouté que son but principal était d'ouvrir les yeux du lecteur, qu'il ne fallait pas forcément toujours croire ce que l'on nous dit et qu'il fallait essayer d'avoir une autre vision, de la réalité et qu'il cherchait en permanence à surprendre le lecteur.


Christophe Chabouté: "Peut-être que je mets mes côtés noirs dans mes bouquins… La vérité, c'est que les héros m'ennuient. Je ne vois pas l'intérêt d'un personnage beau et lisse. Chercher des qualités chez un salaud, c'est beaucoup plus intéressant que d'avoir un héros bon et un méchant mauvais. C'est mon truc : je préfère dessiner des tronches, le fantastique m'intéresse, donc on glisse souvent vers le noir." (source: www.evene.fr)

 

Pour le coup, c'est réussit, j'ai aimé. Le scénario est osé mais après tout pourquoi pas, j'ai trouvé ça fluide, bien écrit et porté par un dessin noir et blanc tout simplement magnifique. 


 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

landruHenri Désiré Landru


 Auteur: Christophe Chabouté

Editeur: Vent d'Ouest

Planches: 138

 

Voilà un bref résumé de Landru, mais je vous met le lien vers la page Wikipédia très complète sur cette affaire, si vous voulez en savoir plus (Page Wikipédia Henri Désiré landru).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Chabouté - Henri Désiré Landru planche 84

Publié dans Vent d'ouest

Commenter cet article

Lunch 26/04/2011 09:11


Et moi je suis de l'avis de Zorg :P
J'ai beaucoup aimé cette histoire dans l'Histoire. J'ai pas été choqué par son contenu, je l'ai même apprécié.
Mais oui, cela peut-être choquant pour certaines personnes, car Landru est inexcusable. Il a toujours nié les faits, certes, mais toutes les preuves l'accablaient. J'aime comment Chabouté joue
autour de ce mystère.


ZorgBlog 26/04/2011 20:29



c'est marrant comme cette BD ne laisse personne indifférent. On aime ou pas.


Chabouté a réussit son coup



yaneck 24/04/2011 11:00


Pour ma part, c'est marrant, je n'aurai as pensé au terme de provocateur, en lisant Chabouté. Mais c'est vrai que quand on lit pleine lune, on sent bien qu'il cherche à ne pas laisser son lecteur
insensible.


Yaneck Chareyre 22/04/2011 18:32


Moi j'ai trouvé ça trop dérangeant. Jouer avec la réalité crue, celle d'un assassin, ça me dérange. Je n'ai rien contre les uchronies, mais là on a affaire à quelque chose de beaucoup trop précis,
je trouve. Il fait passer le sordide pour du pathétique, et ça me gêne.


ZorgBlog 24/04/2011 09:12



Je peux comprendre. Perso, comme je le disais à Choco, je n'ai pas été gêné par cette particularité bien que je me rende compte que celà puisse être un problème pour beaucoup.


Mais je pense, et je le dis dans l'article, que Christophe Chabouté veut à chaque fois provoquer une réaction chez le lecteur, et pour le coup il a réussi. Chabouté serait-il un provocateur ? oui
je le pense ^^



Choco 22/04/2011 12:27


Finalement toi aussi tu notes l'aspect dérangeant de l'adaptation de l'histoire vraie tout en l'appréciant, au contraire de Mo'. C'est intéressant ! POur ma part, ça ne m'avait pas dérangée, j'ai
pris l'histoire comme une sorte de fiction qui s'appuie juste sur des faits réels.


ZorgBlog 24/04/2011 09:06



Exactement ! C'est également comme ça que j'ai appréhendé cette BD. Pour moi il n'y a rien de choquant à modifier la réalité.


Peut-être que Chabouté aurait pu mettre un petit mot en préface pour prévenir les lecteurs. Mais bon ! Moi ça ne m'a pas gêné plus que ça.