Lundi 9 août 1 09 /08 /Août 08:00

entete block 109

Après avoir détruit l’Occident, le IIIe Reich agonise à son tour sous les coups de l’Armée Rouge. Pour Zytek, le maître de l’Allemagne, il ne reste qu’une seule solution: une attaque virale majeure.
Malgré le refus du Haut Conseil, le virus provoque déjà des ravages dans les ruines de Marienburg. Les contaminés, transformés en monstres sanguinaires, s’attaquent aux soldats isolés des deux camps. Seule l’escouade du sergent Steiner parvient à s’échapper d’une funeste rencontre.
Ce dernier et ses camarades sont-ils la dernière chance de l’humanité ? Et quel est véritablement l’objectif de Zytek, l’omnipotent seigneur du Reich ? [Descriptif éditeur]

 

A première vue cet album semble déjà attirant, rien que la couverture m'a donné envie d'acheter cette BD. Et la lecture ne fait que confirmer cette première impression.

 

Le scénario dont le point de départ, la mort d'Hitler, n'ait pas très originale laisse vite place à une succession d'événements qui entraînent le lecteur dans un récit palpitant.

Les auteurs ont réussis leur coup, en tentant de nous perdre dans un début de récit complexe mais qui se dénoue progressivement au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture, jusqu'à vous dévoiler le véritable plan de Zytek dans les 10 dernières pages.

 

Au dessin Ronan Toulhoat qui assure aussi la mise en couleur, propose de belles planches,qui posent toutefois quelques problèmes de visibilité, certains visage n'étant pas toujours simple à reconnaître, mais rien de bien grave.

 

Un album enthousiasmant, 200 pages de plaisirs, qui donnent envie de lire "l'étoile rouge", le nouvel opus du duo Brugeas-Toulhoat.

 

N.D.R: le site du block 109

 

Chroniques-2010 7621Chroniques-2010 7622Chroniques-2010 7625

Par ZorgBlog - Publié dans : Akiléos - Communauté : autour de la BD
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés