Airborne 44 T2

Publié le par ZorgBlog

entete airborne t2
Lumière rouge. Bassins. Agrandisseur. Photos qui sèchent sur un fil… Dans la pièce où son frère développait ses photos avant la guerre, Gabrielle Osterlin regarde apparaître des visages de femmes et d’enfants, de corps dénudés face à des fusils et des fosses au milieu de nulle part.

La réalité de la barbarie nazie jaillit du passé sur le papier photo, appuyée par la force d’un récit minutieux qui ne laisse aucune place au doute. Pour Gabrielle, Luther et Casmir, la guerre prend alors un sens dont peu de gens, à l’Ouest, avaient pris conscience.
Et pour cause… La directive 1005 émanant du Reichsführer Himmler en personne exigeait que toute trace des massacres perpétrés à l’encontre des Juifs sur le front de l’Est soit impitoyablement traquée et effacée. Personne ne devait savoir…
Sur le terrain, Himmler faillit réussir.
Egon Kellerman et Jakob Osterlin, font partie de ces mémoires en fuite. Malheureusement, la connaissance a un prix. Dans le village de Gabrielle, le commando SS a fini par apprendre l’existence de cette dernière.
La chasse est lancée.
Elle ne pourra se terminer que par la mort de ceux qui savent.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon album sur la seconde guerre mondiale (à part peut-être "le grand duc" et "Il était une fois en France"). Les dessins sont magnifiques dessinés directement à l’aquarelle par Philippe Jarbinet  et l'histoire est très prenante. Mais il faut sourtout souligner l'ambiance de la série, et le rendu de l'hiver, le froid, la neige. Tout cela contribue à vous immerger complètement dans cette période de l'histoire.
En bref un excellent album qui clos ce superbe dyptique de façon magistrale.

airborne 44

Casterman.thumb.jpg

 



Publié dans Casterman

Commenter cet article