Chronique BD: Le Dernier templier

Publié le par ZorgBlog

Le dernier templier
T1: L'encodeur


Scénario: Raymond Khoury
Dessin: Miguel Lalor





Tout commence à New York, au MET (Metropolitan Museum of Art), lors du vernissage d’une exposition qui réunit tout le gratin de la Grosse Pomme et présente les trésors du Vatican. Soudain, à la surprise générale, quatre cavaliers habillés d’un costume médiéval fendent la foule. Tout le monde croit à une mise en scène et s’extasie sur la prestance des figurants. Quand soudain, c’est la panique : les cavaliers entrent dans le Musée et sèment la désolation autour d’eux avant de repartir comme ils sont venus. Une archéologue présente sur les lieux, la sympathique et séduisante Tess, a assisté en direct à la scène. Elle a même entendu l’un des agresseurs prononcer une phrase mystérieuse : Veritas Vos Liberabit. Il n’en faut pas plus pour conduire l’agent du FBI, Sean Reilly (sympathique et séduisant, lui aussi), sur les traces du légendaire Trésor des Templiers.

Mon avis:

Une bonne "demie" surprise cette BD!! Demie surprise car elle est adaptée du best seller du même nom "Le dernier templier" de Raymond Khoury, et forcément lorsque le scénario est déjà un "must" du genre, c'est plus facile de sortir quelques choses de crédible. Même si le nombre de parutions BD sur le thème des templiers, de l'ésotérisme, de secret s du Vatican et j'en passe, est en forte hausse ces dernières années, et bien je ne me lasse pas de ce genre. Ce tome suit d'ailleurs les codes de bases de ce style de récit: vol d'une relique par de mystérieux cavaliers déguisés en templier, là-dessus vous faites rencontrer une charmante archéologue et un agent du FBI très séduisant,  une poursuite en voiture et il n'en faut pas plus pour vous tenir en haleine, tout cela servi par un dessin  à la hauteur de Miguel Lalor. Oui, nous pourrions dire que l'action est prévisible...et pourtant ça marche toujours, moi je dit: la suite...vite!!

La bande annonce Dargaud:








Publié dans Dargaud

Commenter cet article

Cruchot 30/11/2009 21:42


d'habitude je ne dis jamais de mal d'un album, en tout cas publiquement. Simplement par respect pour les auteurs qui ont travaillé pendant de long mois et qui ont mis du leur dans leur travail
(quoique, pas tous...).
Mais là, non. Le dernier des templiers n'est pas une bonne série: le scénario est quelconque et comme tu le dis déjà lu; et puis les dessins sont une horreur: erreurs d'anatomie, fautes de
cadrages, cases inutiles... Les règles de base ne sont pas respectées. Miguel LALOR n'a à mon goût tout personnel pas assuré du tout.


ZorgBlog 02/12/2009 09:18


oui, entièrement d'accord avec toi, et pourtant je pense qu'il y avait un bonne idée de départ mais qui, malheureusement, à été mal exploitée (oui je leur cherche des excuses lol).
J'essaie également de ne pas descendre un album par respect pour les auteurs, mais d'un autre côté, je suis tenté parfois d'être cinglant lorsque l'album est vraiment mauvais.