Chronique: Spirou T50

Publié le par ZorgBlog

Spirou, T50: Aux sources du Z
Scénario: Morvan et Yann - Dessin: Munuera
Edition: Dupuis
Miss Flanner, un amie proche de Zorglub et du comte de Champignac est gravement malade. Zorglub, outre passant les conseils du Comte, demande à Spirou d'essayer de sauver la scientifique en changeant le cours du temps.
L'objectif étant de retourner au temps où Pacôme de Champignac, Zorglub et Miss Flanner étaient de jeunes étudiants doués mais un peu inconscient des risques de la science et empêcher l'accident dont la jeune femme fût victime.
Pour cela, Spirou doit impérativement retrouver une paire de gant, qu'il essaiera de retrouver dans les couloirs du temps, et ainsi revivre certain moment d'aventure tels que "le gorille à bonne mine", "le dictateur et le champignon" ou encore "la corne du rhinocéros"...
Mon avis:
Un album qui porte finalement bien son nom, puisque, si nous retournons bien à l'origine de l'histoire du personnage de Zorglub (les raisons de sa relation conflictuelle avec le Comte de Champignac), nous retournons également aux origines de la série "Spirou et Fantasio", parcourant quelques scènes des albums précédent (la scène de la Turbotraction dans "la corne du rhinocéros" par exemple), une occasion de séduire les lecteurs des premiers albums de la série.
Une manière pour Morvan et Munuera, dont c'était le dernier album de Spirou en collaboration, de porter un regard sur l'oeuvre du groom, de faire une sorte de bilan et de relancer la série à leur façon...vers de nouvelles aventures.
La fin de l'album va d'ailleurs dans ce sens et prendra plus d'un lecteur à contre pied...surprise garantie!!!


Un bon album, pas le meilleur de la série mais l'un des meilleurs du duo Morvan, Munuera (même si Yann à apporté sa collaboration sur cet album). Cette collaboration aura eu le mérite de moderniser la série, plus ou moins en douceur avec parfois de bonnes idées, sans toutefois faire l'unanimité parmi les lecteurs.


Site de l'éditeur: www.dupuis.com/ 
Couverture et planche © Dupuis

Publié dans Dupuis

Commenter cet article